Italiano (Italia)   English (UK)   Français (France)   Español (España)   Russian (Russia)

Monuments

La Chartreuse de Parme

Certosa Parma

En 1814, âgé de 31 ans, Marie-Henri Beyle dit Stendhal visita Parme. Ce n’est qu’en 1839 que l’écrivain français fit de la ville le cadre de son fameux roman La Chartreuse de Parme. Les personnages ne se déplacent pas dans une ville réelle, mais dans des lieux et un temps imaginés par Stendhal.  La Chartreuse, Fabrizio del Dongo, les Farnèse, la marquise Sanseverino ne sont que des symboles grâce auxquels l’auteur narre le conflit intemporel entre réaction et révolution. L’atmosphère a été recréée par la fantaisie romantique de Stendhal ; il est donc inutile de chercher les rues, les places et les églises qui ont été transformées par l’imagination de l’écrivain en symboles éternels.

Les complexes monastiques qui se disputent le titre de “Chartreuse de Parme” sont en réalité deux et tous deux sont situés aux confins de la ville.

L'abbaye de Paradigna: au nord du centre, sur la route qui mène à Colorno, dite aussi abbaye de Valserena ou couvent de S. Martino dei Bocci. Elle a été fondée par les Cisterciens en 1298 et est aujourd’hui le siège du C.S.A.C. (centre d’études et archives de la communication). L’église conserve ses formes gothiques d’origine. Elle est formée de trois nefs séparées par des piliers en terre cuite et a conservé une partie des fresques du XVIe siècle d’Alessandro Araldi. On ne peut pas actuellement la visiter.

La chartreuse de Parme à l’est de la ville, sur la via Mantova, il s’agit d’un complexe fondé en 1285 par les Chartreux et aujourd’hui complètement transformé par rapport à sa structure d’origine. Elle abrite actuellement l’école de formation de la police pénitencière. L’église a été reconstruite en 1722 et comprend des fresques d’Alessandro Baratta, Gian Battista Natali et Ilario Spolverini, représentant un exemple important d’illusionnisme scénographique baroque. La sacristie et le cloître majeur remontent au XVIe siècle, tandis que le cloître mineur est du XVe siècle.

Seule l’église peut se visiter, uniquement les jours ouvrables.

Ce site utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience. En utilisant le site Web, vous acceptez notre politique en matière de cookies.