Italiano (Italia)   English (UK)   Français (France)   Español (España)   Russian (Russia)

Monuments

Palais

pilotta cortilePalais de Pilotta

Il symbolise le pouvoir des ducs Farnèse qui en décidèrent la construction dans la seconde moitié du XVIe siècle. Son nom dérive de la pelote à laquelle on jouait dans ses cours. Il ne fut jamais une résidence. Il abritait les services de la Cour ducale : magasins, étables, écuries. Il était relié au palais ducal situé sur l’autre rive du torrent, par un pont couvert dit Corridore. L’édifice ne fut jamais terminé. On accède à l'intérieur par un grand escalier à trois rampes (le premier en Italie), construit par Simone Moschino sur le modèle de celui de l’Escorial. Aujourd’hui le palais est le siège de diverses institutions artistiques et culturelles : la galerie nationale, le musée archéologique, le théâtre Farnèse, la bibliothèque palatine, le musée Bodoni.

 

palazzo ducalePalais Ducal

À l’intérieur du parc ducal, ouvert au public, se dresse le palais des ducs Farnèse, construit à partir de 1561 par Vignola. Il se présente aujourd’hui sous l’aspect néoclassique que lui a donné au XVIIIe siècle l’architecte de la Cour, Ennemond Petitot. On accède à l'étage noble par le grand escalier et une voûte constellée de 224 oiseaux en stuc. Les salles qui se succèdent sont décorées de fresques de Jacopo Bertoja, Girolamo Mirola, Jacopo Zanguidi, Tiarini, Gian Battista Trotti et Agostino Carracci. Après avoir abrité pendant des décennies les Carabiniers, il est actuellement le siège de l’EFSA (l’Autorité Européenne pour la Sécurité Alimentaire).

 

Palais Rangoni - Farnese

Siège actuel de la préfecture, situé sur la rue de la République (voie Émilienne), decumanus de la ville, la route des cortèges et des entrées triomphales. Les Rangoni, seigneurs de Roccabianca, achetèrent le palais en 1527 et en 1690 une partie devint propriété des seigneurs de Parme, les ducs Farnèse dont le blason à fleur de lys orne le portail d’entrée. À la mort du dernier Rangoni en 1762, le palais revint à la Chambre ducale. Il reste du XVIIe siècle l’imposante façade encadrée de deux télamons soutenant le balcon.

 

Palais Sanvitale

Il se dresse sur la place homonyme et porte le nom d’une des maisons les plus importantes de Parme. Il fait partie des palais les plus élégants et prestigieux de la ville. Construit au XVIIe siècle, il a été réaménagé au XVIIIe siècle avec la construction d’une nouvelle aile et de l’escalier d’honneur. Il appartient aujourd’hui à la banque Monte Parma qui y organise des expositions temporaires. Au rez-de-chaussée, donnant sur la rue Bruno Longhi, se trouve le musée Amedeo Bocchi constitué suite à la donation à la Fondation Monte Parma de 133 œuvres de l’artiste par ses héritiers.

 

Palais Grillo - Marchi

Situé sur la rue de la République, il a été édifié entre 1770 et 1774 sur l'ordre du marquis Scipione Grillo. Il est de style néoclassique et a une façade en fausses pierres de tailles rythmée de corniches soulignant les étages. L’accès à l’étage noble se fait par un escalier symétrique en marbre décoré de statues de terre cuite. Le nom du palais dérive de la famille Marchi, propriétaire de l’édifice depuis 1859. Après une restauration soignée des propriétaires, il est aujourd’hui le siège de la fondation Arturo Toscanini.

 

Palais Pallavicino

Édifié en 1646 par Alphonse Pallavicino sur un bâtiment précédent des Sforza di Santafiora dont le nom est resté dans la toponomastique (place Santa Fiora). Il est aujourd’hui le siège du tribunal administratif régional. La façade en briques est du XVIIIe siècle. À l’étage noble se trouvent des salles élégamment décorées et le salon orné de fresques de Sebastiano Galeotti.

Ce site utilise des cookies pour vous garantir la meilleure expérience. En utilisant le site Web, vous acceptez notre politique en matière de cookies.